jeudi 7 avril 2011

La preuve par trois

Depuis le 4 avril, l'exposition “La preuve par trois“ est ouverte au public, le soir après les cours, dans l'école de Hampont. A l'extérieur de la salle polyvalente, vous pouvez découvrir :




















“LA BOULE DE FEU“ - Bernard FAUCON


1982 - Photographie couleur, procédé Fresson - Prêt du Fonds Régional d’Art Contemporain de Lorraine




Né en 1950 à Apt, vit et travaille à Paris.

Bernard Faucon a été l’un des premiers artistes à explorer les grandes mises en scène photographiques.
Dans les années 70, il s’est rendu célèbre avec une série d’œuvres intitulée “Les Grandes Vacances“, qui montre des groupes de mannequins d’enfants habillés et installés dans des mises en scènes très étudiées, parfois accompagnés de quelques enfants réels. Cette œuvre inaugure à l’époque un genre encore peu exploré, celui de la mise en scène photographique.
Par la suite, son travail à évolué vers des formes plus épurées, exprimant l’absence, la mélancolie et l’échec du désir : dans les années 1980, les chambres d’amour puis les chambres d’or montrent des pièces aménagées dans de vieilles maisons en ruine, sans présence humaine hormis quelques évocations furtives ou fondues dans le décor.
Hiver 1981, après une magnifique chute de neige, il réalise “La neige qui brûle“, sa dernière mise en scène avec mannequin.
Il avait pensé jusqu’alors la photo indissociable des mannequins.
À leur place ont surgit les flammes et les explosions, comme une réplique de leur force de décrochage, une réponse à l’appel du vide crée par leur disparition.



















“GROUND LEVEL“ - Harold GUERIN

2010 - Céramique émaillée

Association plus vite - Acquisition 2010




Né à Reims en 1981 vit et travaille à Nancy.

Ground level est un niveau à bulle qui intègre le relief du sol sur lequel il a été posé.
Son empreinte reproduit en négatif sur l’objet, évoque un paysage accidenté en miniature.
L’objet paradoxal qui résulte de ce processus de transfert, est unique pour chaque exemplaire.
Il ne permet pas d’indiquer qu’une surface est horizontale ou verticale, mais exprime dans toutes les positions sa constante instabilité.
Incapable de mesurer le monde physique, il en devient lui-même une métaphore.

Produit par les amis du FRAC Champagne-Ardenne.
Soutien technique à la réalisation par l’association Ergastule.

























“SANS TITRE (fulmicoton)“ - Jérémy LAFFON

2010 - Balles de ping-pong fumigènes sur papier

Association plus vite - Acquisition 2010




Né à Limoges en 1978. Vit et travaille à Marseille.

Extension d’une performance sur plan, ces dessins aux relents de camphre témoignent du détournement de la fonction originelle de la balle de ping pong. Transformées pour l’occasion en fumigènes artisanaux, de multiples balles papillotées sont ici seule matière à cribler le papier, se disputant peu à peu les quelques zones encore vierges. Entre traces d’impacts, illusions du trou ou all-over enfumé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire